Espace adhérent

Que recherchez-vous ?

La NAFLD : Qu’est-ce que c’est ?

La NAFLD ou stéatohépatie non alcoolique est une maladie du foie, lui donnant un aspect de « foie gras ».

Due aux excès caloriques et à la sédentarité, la maladie du foie gras concernerait entre 1.5 et 6.5% de la population mondiale (principalement dans les pays développés).

→ Une alimentation trop riche et excessive provoque progressivement une accumulation de cellules graisseuses au niveau du foie : c’est la stéatose.

→ Quand l’accumulation de graisses est trop importante, cela engendre une inflammation chronique et la destruction des cellules hépatiques : c’est la NASH (forme la plus grave de la NAFLD).

→ La destruction des cellules engendre, elle, la formation de tissus cicatriciels fibreux non fonctionnels : c’est la fibrose également appelée cirrhose, à son stade ultime (à ce stade, le patient a un risque beaucoup plus important de développer un cancer du foie).

Un taux élevé de lipides dans le sang, de l’hypertension artérielle, une maladie cardiaque et/ou un état prédiabétique favorisent le développement d’une NAFLD, mais les 2 principaux facteurs de risques restent l’obésité et le diabète.

Ainsi 25 à 30% des patients souffrant d’une de ses 2 pathologies développeront une NASH.

 

Les patients atteints de la maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD) présentent un risque plus important de problèmes cardiovasculaires.

Comment savoir si on est malade ?

Un foie malade pouvant fonctionner normalement jusqu’à ce qu’il soit endommagé à 80 %, la NAFLD est d’autant plus difficile à diagnostiquer avant les derniers stades de son évolution.

Les résultats de certains examens biologiques peuvent vous alerter :

  • Taux d’enzymes du foie augmenté (ASAT et/ou ALAT) signant une anomalie du fonctionnement de votre foie.
  • La présence d’une hyperglycémie (taux de sucre augmenté) ou d’un taux de lipides augmenté.

Si vous présentez des facteurs de risque ou un bilan sanguin anormal (ASAT et/ou ALAT augmentée(s), taux de lipides et/ou de sucre augmenté(s)) : 

 

Parlez-en à votre médecin !

Comment se soigner ?

Chez les patients atteints de NAFLD : la priorité est de stopper l’évolution de la maladie.

Pour ce faire, il est primordial de modifier son mode de vie, en adoptant un régime alimentaire équilibré et en pratiquant de l’exercice physique. Pour les patients diabétiques et/ou présentant un taux élevé de lipides dans le sang, il peut être nécessaire d’associer cela à un traitement médicamenteux.

Malheureusement quand le stade est plus avancé, le patient doit subir une transplantation hépatique.