Espace adhérent

Que recherchez-vous ?

Le microbiote vaginal qu’est-ce que c’est ?

La flore vaginale est un écosystème riche et complexe, mais surtout protecteur. Elle est constituée de millions de micro-organismes (dont 95% sont des lactobacilles) formant la flore de Döderlein, mais également d’autres bactéries, de virus et de champignons.

La flore vaginale exerce un effet barrière. Elle protège naturellement le milieu vaginal en limitant et en inhibant la croissance de germes pathogènes susceptibles de provoquer un déséquilibre de cet écosystème. Elle évolue en fonciton de l’âge et des variations hormonales.

La candidose vulvo-vaginale

La candidose vulvo-vaginale (appelée mycose) est une infection endogène (point de départ vaginal ou digestif). Elle se caractérise par un érythème (rougeurs) prurigineux (démangeaisons) et des leucorrhées (pertes) d’aspect blanchâtre. Elle correspond à la présence abondante de levures, le plus souvent Candida albicans.
La présence de Candida albicans ou d’autres levures dans le prélèvement n’entraîne pas toujours de symptômes.

Le saviez-vous ?

La mycose ne doit pas être considérée comme une IST (Infection Sexuellement Transmissible).
Les symptômes peuvent être semblables à ceux d’une infection urinaire.

La vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne se manifeste par des pertes abondantes et/ou malodorantes.
Il s’agit d’un déséquilibre de la flore vaginale appelé dysbiose. Les lactobacilles (flore normale) sont alors remplacés par une autre population bactérienne.

Dépistage du Chlamydia trachomatis

Il est recommandé d’effectuer un dépistage opportuniste systématique pour les chlamydia, infection sexuellement transmissible, chez les femmes de 15 à 25 ans sexuellement actives, y compris chez les femmes enceintes.

Prélèvements

Le prélèvement vaginal se fait, à l’aide d’un écouvillon, par un professionnel de santé.
Il peut également être réalisé par la patiente elle-même. Il s’agit alors d’un auto-prélèvement vaginal.
Il faut recueillir les sécrétions sur l’écouvillon en balayant l’ensemble de la cavité vaginale.

Résultats

Les différents techniques utilisées par les laboratoires permettent d’apprécier l’équilibre de la flore vaginale.
S’il y a un déséquilibre, les résultats des analyses seront positifs. Dans ce cas, il faudra contacter votre médecin pour la mise en place d’un traitement adapté. Les traitements sont simples et rapides. Ils sont à appliquer en local ou à prendre par voie orale.
Il vous sera également prescrit la recherche d’autres IST.

Les technologies évoluent rapidement et souvent la biologie moléculaire remplace les méthodes classiques. Elle permet ainsi de détecter de façon plus rapide et efficace les maladies.

Un Biologiste de notre laboratoire pourra vous apporter des précisions concernant les résultats de votre bilan. N’hésitez pas à demander conseil.

Télécharger